Facebook

Twitter

 
 
 

      Facebook AOF - Association des Optométristes de France   Twitter AOF - Association des Optométristes de France

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>
Taille du texte: +

Rapport IGAS-IGESR - Communiqué de Presse AOF

L’AOF lance un appel au gouvernement pour un déploiement rapide des recommandations visant à développer les compétences en santé des opticiens.

 

Logo Inspection générale des affaires socialesLes études collectées et analysées par le rapport IGAS-IGESR démontrent, avec justesse, la situation des différents acteurs et les perspectives à venir pour l’accès aux soins visuels.

 

Conformément à la lettre de mission, la création d’une quatrième profession n’est pas à l’ordre du jour. Néanmoins de vraies opportunités se profilent pour l’opticien et l’optométriste.

 

L’Association des Optométristes de France se félicite des propositions développées dans le rapport IGAS-IGESR qui visent à élargir les compétences en santé des opticiens. Ces mesures permettront de réelles avancées pour l’accès au soin de nos concitoyens.

 

L’AOF, et la majorité des syndicats, ont réalisé un travail considérable pour valoriser le rôle paramédical de l’opticien, et pour développer ses compétences en santé. Nous attendons donc du gouvernement et des pouvoirs publics une mise en œuvre rapide de ce rapport dans l’intérêt de nos concitoyens.

 

Plus particulièrement l’AOF se félicite des pistes préconisées :

 

Création de pratique avancée santé visuelle

 

Sans surprise, l’AOF se félicite de la possibilité pour les opticiens et les orthoptistes d’accéder à un futur Master de pratique avancée, qui offrirait des droits et des devoirs supplémentaires.

L’accès commun aux opticiens et orthoptistes à ce master est une solution qui permettra de favoriser les échanges interprofessionnels nécessaires à la filière. Un accès facilité à ces formations pour les opticiens ou optométristes déjà diplômés à bac+5 nous paraît évident et indispensable.

 

Les renouvellements d’ordonnances

 

Si le renouvellement d’ordonnance peut être encore renforcé et étendu, les mesures visant à aider les opticiens à utiliser ces possibilités à plein potentiel nous paraissent primordiales :

Promouvoir les campagnes d’information et de communication sur le renouvellement,
Et plus important, développer et compléter la formation des opticiens en santé pour que le renouvellement avec adaptation soit proposé de manière plus systématique,

 

La téléconsultation dans les magasins d’optique

 

Difficile à imaginer, mais la télémédecine pourrait révolutionner le monde de l’ophtalmologie en quelques années. Les opticiens, en tant que professionnels de santé les plus accessibles et les plus nombreux de la filière visuelle ont une place à prendre et un rôle à jouer.

 

Régulariser la situation des opticiens dans les cabinets des ophtalmologistes

 

L’opticien, en tant que professionnel paramédical, doit pouvoir exercer en milieu médical et plus généralement en dehors des magasins. Actuellement, le cadre juridique est particulièrement inadapté, définir et élargir la liste des matériels d’exploration utilisables par les opticiens est indispensable.

Plusieurs centaines d’opticiens exercent actuellement dans les cabinets des ophtalmologistes, mais aussi à l’hôpital, en Ehpad, ... Nous encourageons ces exercices qui permettent de développer des échanges interprofessionnels, et qui contribuent aux différentes professions de la filière de mieux se connaitre et s’apprécier. Leurs situations doit néanmoins être réglementée.

 

Moderniser et rénover les formations

 

La formation est LE levier numéro un pour permettre aux opticiens d’exprimer tout leur potentiel. L’AOF demande que la licence de santé visuelle et le master de pratique avancée pour les opticiens soient mis en œuvre sans délai et non dans le cadre d’expérimentations.

Ces évolutions nous paraissent urgentes et nous encourageons tous les acteurs à œuvrer dans le sens de la réforme tant attendue des formations des opticiens au niveau licence.

 

L’AOF sollicite le Gouvernement pour s’emparer des préconisations de ce rapport pour le bien de la santé visuelle de nos concitoyens.

 

Contact Presse :
Yannick Dyant,
Président de l’Association des Optométristes de France
06 72 75 73 95

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.optometrie-aof.com/

Facebook   Twitter